Le pigeonneau, une volaille pleine de saveur et facile à cuisiner

Le pigeonneau, une volaille pleine de saveur et facile à cuisiner

Classé dans : Pigeonneaux | 0

Le pigeonneau est le petit du pigeon. On le reconnaît par sa petite tête qui est plus petite que son corps. Oiseau de la famille des Colombidés, le pigeon se nourrit exclusivement de graines. Découvert sur le continent asiatique, on distingue de nombreuses espèces qui sont toutes comestibles et dont le goût est très apprécié par les connaisseurs. Toutefois, le pigeon que l’on déguste dans un restaurant est généralement un pigeonneau. Le pigeon adulte est rarement commercialisé puisqu’il s’avère être moins goûteux que le pigeonneau. Zoom sur cette petite merveille qui plait tant à nos papilles !

Vous découvrirez les colis contenant nos pigeonneaux en cliquant sur ce lien.

 

Le pigeon et le pigeonneau, leurs origines et leurs découvertes

Pigeonneau4500 ans avant JC, le pigeon fut le premier oiseau à être domestiqué. Découvert le long des côtes méditerranéennes, on pratiquait déjà son élevage au temps des Egyptiens. Attirés sur les terres des hommes par leurs cultures et leurs réserves de graines, le pigeon est devenu un animal à moitié domestique et sauvage. Vivant en parfaite harmonie avec les hommes et les autres animaux de la ferme, ils se sont adaptés à être élevés en plein air par l’homme. Pour découvrir nos volailles, cliquez ici : https://ericpineau.fr/produit/colis-de-volailles/

 

Elevage et alimentation du pigeonneau

En France, les pigeons d’élevage appartiennent principalement aux espèces Carneau, Cauchois, King et Texan. Le pigeon se nourrit d’escargots, d’insectes, de graines et d’herbes lorsqu’il est dans la nature. En élevage, il se nourrit de moulée et de graines et se laisse même nourrir à la main. Les pigeons pondent un à deux œufs blancs par couvée. Le pigeonneau est ainsi né après éclosion et restent au nid durant environ 35 jours. Durant cette période, les pigeonneaux se nourrissent du lait de leur parent que l’on appelle « lait de jabot ». Ce lait est très riche en protéines, en graisses et en sels minéraux. Le pigeonneau se distingue des autres volailles grâce à cette alimentation par les parents. Au bout de 28 à 34 jours environ, le pigeonneau atteint sa maturité, période où il devient capable de quitter son nid. Cependant, le pigeonneau est nourrit de céréales vers le dixième jour et cette alimentation continue tout au long de sa croissance. Pour plus d’informations sur nos volailles, nous vous invitons à cliquer ici : https://ericpineau.fr/produit/colis-de-volailles/

 

Le pigeonneau sur le plan gustatif

PigeonneauElevé en semi-liberté, le pigeonneau jouit d’une alimentation naturelle ainsi que d’un environnement qui lui est bénéfique. Au bout de six mois, le pigeonneau est abattu pour être commercialisé.

Lorsqu’il est vidé, un pigeonneau peut peser entre 380 et 500g. Comparé à un pigeon adulte, le pigeonneau possède une chair plus gustative de par sa jeune chair tendre. Il se distingue principalement par ses saveurs subtiles qui lui donnent un goût raffiné et fin. Grâce à sa chair noble et tendre, une bouchée de celle-ci offre un goût de noisette et de fondant dans la bouche. Pour commander nos colis de volailles, nous vous invitons à suivre ce lien : https://ericpineau.fr/produit/colis-de-volailles/

 

Conservation et valeurs nutritionnelles du pigeonneau

Le pigeonneau est une volaille classifiée comme viande rouge au niveau de la cuisson puisque sa viande est consommée rosée.

Quant à sa conservation, il est possible de le mettre au réfrigérateur lorsqu’il est encore cru. Sous certaines conditions, cette conservation peut se faire durant deux jours. Cependant, si vous souhaitez conserver le reste d’un plat de pigeonneau, le délai de conservation est d’environ une semaine. Mais attention, afin de conserver sa saveur, il est nécessaire de le badigeonner de sa sauce.

Outre sa qualité gustative, le pigeonneau possède également des qualités nutritionnelles non négligeables. Avec une chair très fine et pauvre en graisse, le pigeonneau est classé de viande maigre. Grâce à cette propriété, il convient parfaitement à un régime hypocalorique.

Le pigeonneau est également une viande riche en fer, en protéines et en calcium. Son principal atout est son importante teneur en fer dont la consommation est médicalement conseillée pour les personnes en manque de fer comme celles souffrant d’anémie. La viande de pigeonneau est également riche en potassium, en phosphore et en vitamines B3 et B6. Pour plus d’informations, nous vous invitons à cliquer sur ce lien :  https://ericpineau.fr/produit/colis-de-volailles/

 

Conseils pour bien choisir son pigeonneau

Généralement, le pigeonneau s’achète soit en entier, soit découpé en morceaux. Un pigeonneau en entier est déjà prêt à cuire et pèse environ 300 à 500g. S’il est découpé, l’on peut choisir les morceaux qui nous conviennent : cuisses, poitrines…

Cependant, nos pigeonneaux sont issus d’un élevage traditionnel qui rend leur viande encore plus gustative. Nous veillons toujours à ce que l’animal soit alimenté d’une manière naturelle pour lui procurer bien-être.

Pour découvrir nos produits, nous vous invitons à cliquer sur ce lien : https://ericpineau.fr/produit/colis-de-volailles/

 

Conseils pour bien cuisiner le pigeonneau

Au moyen âge, les pigeonneaux se cuisinaient farcis, rôtis, bouillis, ou encore cuisinés en pâtés ou en soupe. Ce fut à cette époque que la recette du pigeonneau à l’orange a été découverte.

Généralement consommé en périodes de fêtes, le pigeonneau est un met très apprécié par les grands cuisiniers. En entier ou en morceaux, les cuisses et les suprêmes peuvent être cuisinés séparément. Grâce à sa chair très tendre, il est facile à cuisiner et ne nécessite que très peu de cuisson. Cette volaille pleine de saveurs peut être rôtie, sautée ou encore grillée, selon nos convenances. De plus, le foie de l’animal peut également être consommé et laissé à l’intérieur durant sa cuisson.

Cependant afin que les cuisses deviennent croustillantes, ces dernières demandent plus de cuisson. Si l’on souhaite les déguster en apéro, il faudrait les laisser cuire durant environ trente à quarante-cinq minutes. Toutefois, il est possible de confire ses cuisses et ses abats dans de la graisse de canard ou d’oie.

Pour conserver son goût unique, il est préférable de le préparer en nature mais il est également possible de le cuisiner avec des accompagnements. Nous pouvons par exemple le cuisiner avec des petits pois, des raisins, des oranges, des abricots secs, des figues ou encore des légumes comme les tomates, les endives ou encore les pleurotes.

Vous découvrirez les colis contenant nos pigeonneaux en cliquant sur ce lien.

Laissez un commentaire